STOP à l’ USURE; Histoire & points de vue

Eradiquon-l'usureL’usure, le prêt à intérêt consiste à prêter une somme d’argent à quelqu’un pour un temps donné, qu’il devra ensuite rembourser intégralement mais en payant en plus une somme que l’on nomme « intérêt » et qui représente une sorte de loyer versé pour la « location » de l’argent de prêté.

Dans le pensée occidentale, il existe traditionnellement une distinction entre « usure » et « prêt à intérêt« , l’usure étant un prêt à un intérêt très fort. (Dans la pensée musulmane il n’existe aucune distinction entre ces deux termes, ceux-ci recouvrant la même pratique.)

Le prêt à intérêt critiqué tout au long de l’histoire

Même si de tout temps il y eût des penseurs, philosophes et économistes pour défendre l’utilité de la pratique de l’intérêt, il convient de rappeler que cette pratique fût également critiquée tout au long de l’histoire. En voici quelques exemples :

« Ce qu’on déteste avec le plus de raison, c’est la pratique du prêt à intérêt […] »
Aristote

Dans la grèce antique, Aristote (384, m.322 av. J.C.) qualifie la pratique du prêt à intérêt de détestable car elle consiste à créer de la monnaie à partir d’elle-même, alors que la monnaie a été créée pour l’échange, non pour se servir elle-même.

usure-burnDu côté des traditions monothéistes, la tradition juive condamne également très clairement cette pratique et ce ne fût, semble-t-il, qu’au retour de la captivité de Babylone que fût autorisé le prêt à intérêt pour les non-juifs exclusivement.

L’Eglise catholique était initialement très opposée à la pratique de l’intérêt, fondant sa position ferme sur le texte biblique très explicite à ce sujet. Sous l’impulsion de Calvin (au XVIe siècle) l’autorisation fût donnée aux protestants, et par la suite la pratique se répandit à l’ensemble de la communauté chrétienne, cependant qu’il fallait respecter une limite morale (ne pas pratiquer un taux d’intérêt trop fort).

De nombreux intellectuels ont de leur côté fustigé l’usure, le prêt à intérêt, en argumentant que celui-ci dissuade l’investissement dans ce qui n’est pas directement et certainement rentable, même si cet investissement a une importance sociale (développement des infrastructures, éducation, etc.). L’économiste et philosophe Adam Smith (1723, m.1790 ap. J.C.) estima pour sa part que par l’usure « le capital est au risque de l’emprunteur qui est comme l’assureur de celui qui prête ». On voit très nettement apparaitre ici cette inversion qui amène celui qui a besoin à devenir l’assureur de celui qui possède.

Les penseurs et théoriciens socialistes ont également développé la critique en argumentant que l’usurier (celui qui prête) reçoit des revenus sans fournir aucun travail, ce qui apparaissait à leurs yeux comme une injustice particulière. [Source & suite]

 

purification-du-temple2Du Système de la Réserve fédérale au camp de concentration de Gaza

L’usure, axe central de l’histoire de l’Occident

Que peuvent les lois, là où seul l’argent est roi ?  »
Pétrone


 » Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin .  »
L’industriel Henry Ford.

1 – La colère de Jésus contre les usuriers du temple de Jérusalem
2 – A mort, le contestataire du système usuraire du temple !
3 – Le Talmud traduit en anglais: l’édition Soncino
4 – Le déroulement des sacrifices dans le temple de Jérusalem
5 – L’alliance du sang et de l’argent

6 – Petite généalogie du mot « juif »
7 – Le mot « juif » entre officiellement dans le vocabulaire français
8 – Les juifs et la spécialisation financière
9 – L’Eglise catholique et l’usure
10 – Les modernes « changeurs du temple » et leur système usuraire
11- Les « changeurs du temple » et la nouvelle crucifixion du prophète galiléen
12 – Apothéose des usuriers
13 – Mécanismes par lesquels les nouveaux « changeurs du temple » pillent la richesse des nations
14 – Modus operandi des « changeurs du temple »: d’une crise à la suivante
15 – Ils l’ont tué…
16 – Ultime tentative de balayer la poussière sous le tapis
(à lire ici en entier)

booksHistoire de l’usure (Livre numérique)

  • Titre: Histoire de l’usure
  • Auteur: Pierre-B Boucher
  • Éditeur: Chaignieau Jeune, 1806
  • Original provenant de: Bibliotheque cant. et univ. Lausanne
  • Numérisé: 22 mai 2008

place-des-usuriers-juifs-du-velodrome-d-hiver_2 Petite histoire de l’usure mosaïque en terre de France

En vertu même du stade économique élémentaire du monde palestinien, on trouve dans la Torah un ébauche de doctrine concernant la fécondité de l’argent : si la morale mosaïque prohibe constamment le prêt à intérêt entre juifs

« Si tu prêtes de l’argent à un membre de mon peuple, à un pauvre qui est avec toi, tu n’agiras pas envers lui comme un usurier, tu n’en exigeras pas d’intérêts » – Exode XXII 24

« Parce que tu révères ton Dieu, tu ne recevra de sa part ni intérêt, ni profit, pour que ton prochain puisse vivre à côté de toi » – Lévitique XXV 36

« Si tu lui prêtes de l’argent, tu n’en exigeras pas d’intérêt et si tu lui donnes de tes vivres, tu n’en tireras pas de profit. » – Lévitique XXV 37

elle le permet expressément auprès des étrangers

« Tu pourras tirer un intérêt de l’étranger, mais tu n’en tireras point de ton frère, afin que l’Eternel, ton Dieu, te bénisse dans tout ce que tu entreprendras au pays dont tu vas entrer en possession.« – Deutéronome XXIII 20

Dans les Evangiles en revanche, le verset 35 de Luc VI « faites du bien, et prêtez sans en rien espérer; et votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut » indique que le Christ se tient à un niveau de charité et non de justice. D’ailleurs, la seule fois où il est mentionné dans les Evangiles que Jésus s’emporte au point de faire usage de violence, c’est justement pour condamner l’intérêt exigé sur l’argent créé [lire la suite]

musulman - finance islamiquePoints de vue de musulmans sur la thématique de l »USURE:

Les Méfaits de l’Usure et des Prêts Usuraires L’usure (riba) est prohibée, qu’elle qu’en soit la forme. Cette prohibition s’applique au débiteur comme au créancier ; que le bénéficiaire soit riche ou pauvre. L’un et lautre commettent un péché, et ils sont tous les deux maudits. Le même sort est réservé à ceux qui les assistent à titre de témoins ou de secrétaires, en vertu de la portée générale des versets et des hadiths sûrs qui indiquent son interdiction. Partie 1 Partie 2

Coran Sourate 2Al-BAQARAH (LA VACHE) (En vidéo)
Verset : 275. Ceux qui mangent [pratiquent] de l’intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu’ils disent: « Le commerce est tout à fait comme l’intérêt»Alors que Dieu a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt.Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu’il a acquis auparavant; et son affaire dépend de Dieu. Mais quiconque récidive… alors les voilà,les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement.
Verset : 276. Dieu anéantit l’intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Dieu n’aime pas le mécréant pécheur.
Verset : 277 –  Verset : 278. Ô les croyants ! Craignez Dieu; et renoncez au reliquat de l’intérêt usuraire, si vous êtes croyants.
Verset : 279. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l’annonce d’une guerre de la part de Dieu et de Son messager….

Eradiquon-l'usure

Publicités

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s