Après Chypre, la Grèce et l’Irlande menacées par un bail-in

banksters_robbing_sheepleEn suivant le modèle chypriote, la Grèce et l’Irlande, dont les banques restent plombées par des actifs toxiques, sont sans doute les prochains candidats pour la mise en œuvre de la nouvelle technique de résolution bancaire, celle du bail-in. [1]

(…)

[1] A l’opposé du bail-out (renflouement externe avec l’argent public), le bail-in implique le renflouement d’une institution financière en difficulté avec les moyens internes, c’est-à-dire les actionnaires, les détenteurs d’obligations ainsi que les créanciers non-garantis, c’est-à-dire les dépôts dépassant les 100 000 euros. Voir notre vidéo Résolution bancaire : quand le vol devient légal.

Source et suite

 

Advertisements

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s