La guerre entre les banques juives et protestantes de Sylvie Bailly

La guerre entre les banques juives et protestantesA l’origine de la crise financière

Bailly Sylvie

Résumé: Depuis le XIXe siècle, les institutions bancaires dominent la planète. Cette réalité historique reste, aujourd’hui encore, d’une brûlante actualité.

Ce que l’on sait moins, en revanche, et que ce livre nous fait découvrir, c’est que l’une des causes majeures de la crise que nous traversons réside dans la guerre impitoyable qu’elles se livrent aux Etats-Unis. Sylvie Bailly nous entraîne dans une fantastique enquête journalistique.

Elle nous dévoile un univers insolite. Avec elle, nous entrons dans les banques pour apprendre leurs pratiques les plus secrètes, connaître leurs dirigeants, démasquer ceux qui les contrôlent. Nous découvrirons leurs relais dans le monde politique, leur implication au plus haut niveau dans le mode de fonctionnement de l’Etat.

L’auteur met encore en évidence que les luttes économiques reposent sur un fond de rivalité éthique et religieuse entre banques protestantes et juives. Ainsi en témoigne le lâchage de la banque juive Lehman Brothers par Henry Paulson, Secrétaire d’Etat au Trésor au moment de la crise mais Président, jusqu’en 2006, de la protestante* Goldman Sachs. Un livre clair et passionnant qui se lit comme un thriller financier qui se termine par une citation du PDG de Goldman-Sachs qui fait froid dans le dos : « Il faut bien que quelqu’un fasse le travail de Dieu ».
* Goldman Sachs est une banque juive, ce texte de présentation des Editions Jourdan est erroné, ndlr.

A propos de l’auteur: Sylvie Bailly docteur en droit et journaliste enquête depuis plusieurs années sur le monde de la banque en Europe et aux USA.

ISBN 978-2-87466-218-8
EAN 9782874662188
Date de parution 08/05/2012
Format 14 x 21,5
Nombre de pages 248
Prix public 17,90


Le Saviez-vous ? Là où les juifs et les protestants (branche dissidente du catholicisme qui voulait les mêmes attributions du judaïsme : usure, libertés & autres) ont pratiqué l’usure, musulmans et catholiques ont historiquement dénoncé cette pratique immorale


D’après « Plus belle la vie », ce seraient les banques protestantes qui organiseraient l’évasion fiscale (vidéo 13’46)

Vidéo composée d’extraits des épisodes de PBLV des 4, 5, et 6 septembre 2013

La banque s’appelle Calvin & Luther. Calvin et Luther sont les principaux fondateurs du protestantisme. Dans Plus Belle La Vie, la banque qui propose au client de placer son argent dans les « paradis fiscaux » est donc une banque protestante !

Le protestantisme, aussi appelé « Réforme », a été fondé en réalité pour que les chrétiens puissent eux aussi faire des prêts avec taux d’usure, pour que des banques chrétiennes puissent exister. En effet, l’Église catholique interdisait à l’époque le prêt avec taux d’intérêt, c’est-à-dire le principe de la banque. En France, comme le pouvoir n’a pas voulu de la Réforme, il a eu la Révolution. Ce doit être depuis cette époque, que l’on dit que « La droite française est la droite la plus bête du monde ! »

Tout le monde a entendu parler de la guéguerre entre banques protestantes et banques juives. Parfois, l’on dit que cette guerre est terminée ; mais, le fait que dans PBLV la vilaine banque n’ait pas un nom neutre, mais un nom typiquement protestant tend à prouver deux choses : tout d’abord, Plus Belle La Vie est certainement financée par une banque juive ; et, deuxièmement, la guéguerre entre banques juives et banques protestantes est toujours d’actualité.

Cette vidéo est intéressante parce qu’elle montre le mécanisme qui permet aux vrais riches de faire semblant d’être pauvres tout en continuant à faire « fructifier » leur fric. Elle donne aussi une idée des gains obtenus par les intermédiaires « porteurs de valises ». « Porteurs de valises » qui n’ont rien à voir avec ceux de l’époque de la guerre d’Algérie, qui eux, étaient forts honorables, et non rémunérés.

Note du 20 septembre 2013 : Le gestionnaire de fortune (*) de Jérôme Cahuzac, qui avait placé son fric à Singapour par l’intermédiaire d’une banque suisse, exactement comme dans le feuilleton Plus Belle la Vie, s’appelait Hervé Dreyfus. Nom qui n’est tout de même pas typiquement protestant ! Et le fondateur de la banque suisse en question est Dominique Reyl, le demi-frère d’Hervé Dreyfus.

Références : http://mai68.org/spip/spip.php?article5953

(*) Le rôle du gestionnaire de fortune est représenté par Victoire dans PBLV

Publicités

3 réflexions sur “La guerre entre les banques juives et protestantes de Sylvie Bailly

  1. Honorable les porteurs de valises pendant la guerre d’Algérie ? Vous semblez ignorer que ces porteurs de valises procédaient à un véritable racket avec menaces de mort. Pour le reste, l’article est très intéressant.

    J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s