L’Argentine en passe de réitérer l’effondrement de 2001

(30 sept. 2014) « Les distributeurs de billets argentins ne parviennent plus à répondre à la demande  » « En Argentine, les distributeurs automatiques de billets sont si utilisés qu’ils sont fréquemment à court de billets, quand ils ne sont pas en panne. Le journal Clarin rapporte que chaque année, les banques doivent procéder au remplacement d’un quart du parc des distributeurs de billets, soit 4.000 des 16.000 distributeurs automatiques de billets disponibles dans le pays.

Une étude réalisée par le cabinet de conseil Quantum Finanzas confirme que la plupart des Argentins éprouvent des difficultés à retirer de l’argent aux guichets automatiques.Selon le journal, ce phénomène s’expliquerait par l’inflation galopante, qui atteint près de 40%. En effet, elle pousse les gens à effectuer plus de retraits et à retirer plus d’espèces à chaque fois. Quantum indique d’ailleurs que le nombre de transactions bancaires a augmenté sur les précédentes décennies. »

Mémoire d’un Saccage

L’effondrement de l’Argentine

argentina2001
Au début des années 1990, les autorités argentines choisissent la technique du currency board ou caisse d’émission pour stabiliser l’économie et pour faire face à une inflation permanente depuis 1945. L’objectif était de permettre la convertibilité du peso, de bénéficier des investissements étrangers et de profiter de la croissance des échanges mondiaux. Malheureusement, ce système a été victime de ses excès. La crise des pays émergents fera le reste. Face aux mouvements erratiques et violents du marché des changes flottants, l’économie argentine s’effondre. La dette explose et les banques ferment leurs guichets.

Argentine : Le hold-up du siècle.

Réalisation et scénario : Fernando E. Solanas. Pays : Argentine, France et Suisse. Année : 2003.

Jaquette-Memoire-saccage550x370Mémoire d’un Saccage c’est l’histoire de cette Argentine qui a subi une crise économique sans précédent. Un pays considéré comme « le grenier du monde » victime du jeu des multinationales sous le regard complice du FMI et des grandes puissances mondiales.

D’après son réalisateur, ce film est une manière de contribuer au débat qui se déroule en Argentine et dans le Monde entier au sujet de la globalisation inhumaine, en développant la thèse qu’un autre monde est possible.

L’œuvre est un récit militant, dont la vocation est le devoir de mémoire, qui met l’accent sur l’espoir et les valeurs humaines de ceux qui ont tout perdu et qui continuent à lutter avec dignité pour un monde meilleur.

memoiredunsaccageSource du double page: http://journal-audible.org

réitérer

Publicités

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s