La manipulation du cours de l’or et de l’argent prendra fin en 2014 par Harvey Organ

(Article publié sur http://www.lecontrarien.com)

« Wall Street, l’attaque finale sur l’euro : le plan de Noël

Voici ma petite traduction des meilleurs passages de cet article encore une fois en italien. Je suis dans ma période latine que voulez-vous, mais c’est fort instructif et c’est à relier à l’édito que j’avais écris il a quelques jours concernant l’avenir de l’or dans lequel je parlais de l’intervention d’Harvey Organ, grand spécialiste de l’or, et pour qui le gold ira entre 3 000 et 5 000 dollars l’once en décembre 2014 !

Selon lui, la manipulation des cours de l’or et de l’argent prendra fin en décembre 2014, ce qui débouchera sur l’effondrement économique annoncé… Pour ceux qui auraient raté sa vidéo, elle est ci-dessous.

Revenons à nos moutons italiens et traduisons

« Les tests de résistance sont une vraie merde et ils ont tout faux… c’est en tout cas la confidence de Brunello di Montalcino.

Si vous mettez les mains dans les comptes (ou dans le cambouis), vous savez qui remercier : la finance américaine.

Cependant, il n’est un mystère pour personne que Wall Street craint particulièrement : la naissance d’une véritable union bancaire européenne. S’il y avait une véritable union bancaire, politique et fiscale, la BCE pourrait directement décider de la restructuration d’une banque, elle pourrait briser la relation incestueuse entre les États endettés et le système bancaire, qui est la véritable raison de la stagnation économique continue dans la zone euro, et pourrait enfin faire la chasse aux fonds spéculatifs.

Selon notre interlocuteur, la finance américaine, qui maintient Mario Draghi, en laisse lui a conseillé d’être le meilleur parce qu’elle va lancer une offensive contre l’euro.

Il circulerait en effet dans les hautes sphères de la finance mondiale une étude pas si secrète que cela d’ailleurs sur les problèmes fondamentaux que pose l’euro dans les difficultés du monde et de la croissance mondiale. En clair, pour les financiers américains, l’euro n’est plus une solution (il ne l’a d’ailleurs jamais été ou presque) mais désormais il est, sans hésitation aucune, devenu un problème majeur.

Le rappel des troupes va donc être déclenché et Wall Street se prépare à l’offensive, attendant le bon moment pour passer à l’action. L’Allemagne n’a en réalité aucune confiance en Mario Draghi et restera toujours opposée à la mise en place d’eurobonds (obligations européennes) et généralement à toute idée de mutualisation des dettes.

Le maillon le plus faible est l’Italie. Les entreprises et banques italiennes sont des poissons dans un aquarium et l’argent, la liquidité, est leur eau. Dommage que cet aquarium soit écopé par deux hydrophiles : les autorités fiscales et le système bancaire qui n’ont ainsi de cesse de le vider.
C’est entre Noël et Nouvel An qu’une nouvelle offensive devrait donc être déclenchée contre l’Italie dans le but d’une part de mettre la main sur le stock d’épargne privée des Italiens et d’autre part pour réinitialiser l’euro en le faisant exploser. »

L’euro devient un problème pour les Américains et les Américains sont des pragmatiques ! »

Lire la suite sur http://www.lecontrarien.com

Advertisements

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s