Usure : Vingt commerçants mayennais voient rouge contre leur banque, l’APLOMB s’en mêle

Des commerçants mayennais estiment que leur banque leur fait payer des frais illégaux. L’un d’eux va assigner sa banque en justice. L’association l’Aplomb monte au front.

En Mayenne, un vent de fronde commence à souffler chez certains commerçants. Une vingtaine d’entre eux, soutenus par l’association pour la légalité des opérations et mouvements bancaires, l’Aplomb (Laval) estime que leur banque – la même pour tous les commerçants – leur fait payer, depuis des années, des frais illégaux : l’usure.

L’un de ces commerçants, le Lavallois, Stéphane Hubert, gérant d’un magasin de café, va assigner sa banque en justice. « J’estime qu’en l’espace de cinq ans, ma banque m’a volé 8 300 € », assure-t-il.

« Toutes les banques pratiquent l’usure », assure Gérard Faure-Kapper, président de l’Aplomb. Des courriers, rédigés par l’avocate en droit bancaire avec laquelle travaille l’Aplomb, ont été envoyés à la banque de ces commerçants.

Interrogée sur le sujet, la banque mise en cause estime que les découverts de ses clients « entraînent une gestion particulière » de leurs comptes, ce qui « impose aux agences bancaires une intervention et une surveillance du compte ».

L’association l’Aplomb et les commerçants de la Mayenne qu’elle soutient ne l’entendent pas du tout de cette oreille…
Source : http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/laval-53000/usure-vingt-commercants-mayennais-voient-rouge-contre-leur-banque-3997849

« C’EST PARTI, L’OFFENSIVE CONTRE LES BANQUE EST GENERALISEE SUR TOUT LE FRONT.

APRES UNE LONGUE ET MINUTIEUSE PREPARATION, LA JUSTICE, TRES SENSIBILISEE SUR LA QUESTION, DONNERA RAISON AU CLIENT.
PARCE QUE L’APLOMB PRESENTE DES FAITS ET DES PREUVES.
ET LES BANQUES REPONDENT PAR DE VAGUES HYPOTHESES JURIDIQUES.
 
A LAVAL ET EN MAYENNE, PLUS RIEN NE NOUS ARRETERA. »
Publicités

2 réflexions sur “Usure : Vingt commerçants mayennais voient rouge contre leur banque, l’APLOMB s’en mêle

  1. Bonjour,
    En procès civil contre ma banque, j’ai contesté le taux usuraire pratiqué à 8.20% (5.20 de base + 3 de pénalité) mais le traibunal n’a pas accepté car il me considère comme professionnel (gérant de la SCI immobilière, elle même considérée comme pro). Très énervé j’ai porté plainte aurpè_s du procureur mais curieusement s’il m’a fait convoquer à la gendarmerie pour expliquer le cas en détail au responsable de l’enquête il m’a fait dire par celui-ci que l’affaire était classée sans suite car l’usure n’était pas un délit et relevait des tribunaux civils. J’ai demandé un document écrit me confirmant cela on me l’a refusé. Il me reste la COur Européenne à Strasbourg ou y a-t-il un autre moyen ?
    Merci de votre réponse.
    Par ailleurs toujours dans le même procès j’envisage une nouvelle plainte cette fois pour escroquerie au Jugement car la banque a produit une pièce qui est un faux avec manipulation des dates, et de la qualification des sommes pour faire croire au juge que mes paiements étaient imputés sur le capital alors même qu’ils étaient imputés sur les seuls intérêts et à 8.20% sur un gros capital je me ruine et ma dette continue d’exploser !
    Ma plainte est prête mais j’ai peur du même sort que la première.
    Pouvez vous m’aider ? Mes moyens ne me permettent pas de payer un avocatr et l’aide juridictionnelle m’est refusée car on me répond que la SCI est une société commerciale qui n’y a pas droit.
    D’avance merci de vos conseils

    J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s