Action antibanque à Besançon pour dire stop à l’évasion fiscale

Besançon : une manifestation pour dire stop à l’évasion fiscale

alternatiba_action-contre-paradis-fiscaux-besancon« L’évasion fiscale coûterait entre 60 et 80 milliards d’euros aux finances de l’Etat. Une manifestation était organisée à Besançon pour dénoncer la complicité des banques.

Une trentaine de militants écologistes et altermondialistes a pris d’assaut la façade d’une agence bancaire de Besançon. Une « parade des paradis fiscaux », sans violence, en musique et avec humour. A la tête de la troupe, un faux banquier avec un gros cigare. En réalité, une caricature pour dénoncer la complicité des banques dans l’évasion fiscale.

L’opération menée par ceux que l’on surnomme « les faucheurs de chaises » s’est déroulée dans plusieurs villes de France.

L’évasion fiscale représenterait chaque année un manque à gagner de 60 à 80 milliards d’euros aux caisses de l’Etat, et par conséquent aux contribuables français. »

besancon-antibanque-evasion-fiscale
Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/franche-comte/doubs/besancon-manifestation-dire-stop-evasion-fiscale-1152745.html

Une activiste ridiculise Mario Draghi lors d’une conférence de presse en direct à la BCE

Une femme du groupe féministe âgée de 21 ans et originaire d’Allemagne selon la police, a interrompu, ce mercredi, le point presse du président de la Banque centrale européenne, en dénonçant «la dictature» de l’institution européenne.

Le groupe activiste Femen a revendiqué sur Twitter l’intervention d’une jeune femme, qui s’est ruée sur Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE) lors d’une conférence de presse de ce dernier mercredi au sège de l’institution à Francfort, conduisant à une brève interruption de la manifestation. Sur le t-shirt de la Femen âgée de 21 ans et originaire d’Hambourg (en Allemagne) selon la police, était inscrit «End BCE Dick-Tatorship». Un jeu de mots qui fait référence à l’organe sexuel masculin.

La personne, qui s’était mêlée au public de journalistes présents, a grimpé sur la table devant Mario Draghi en scandant en anglais: «Arrêtez la dictature de la BCE», un slogan qu’elle arborait aussi sur son t-shirt, tout en lançant des confettis. La conférence de presse a été interrompue pendant quelques minutes et la jeune femme écartée. La conférence a ensuite repris son cours normal.

Le quotidien britannique, The Telegraph, a publié par la suite, le texte de revendications du groupe Femen: leurs membres y dénoncent l’«hégémonie autocratique» de la BCE.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le tract gentiment distribué :

tract-femen-bce

Source :http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/04/15/20002-20150415ARTFIG00234-une-militante-denonce-la-dictature-financiere-de-la-bce.php

Message devant la banque nationale de Belgique

Communiqué de presse sur la BCE : http://www.auditcitoyen.be/wp-content…

La plateforme d’audit citoyen de la dette en Belgique (ACiDe) est composée d’une trentaine d’organisations et d’une dizaine de groupes locaux qui se sont donnés pour objectif de questionner le paiement aveugle de la dette et l’austérité en Belgique. D’où vient cette dette publique? Qui en a profité? A quoi a servi l’argent? Quelles sont les alternatives? etc. Voici des questions rarement posées et qu’ACiDe veut mettre en débat.

L’alternative décrite dans cette vidéo (« et si la BCE prêtait directement aux Etats? ») représente UNE des solutions proposées par ACiDe dans sa brochure en libre téléchargement sur son site Internet.

D’autres outils de sensibilisation que cette action devant la banque nationale ont été (et seront) développés par ACiDe : la vidéo « à qui profite la dette? », des affiches en forme de quizz, des flyers, des autocollants et sous-verres, des outils d’animation de table ou de rue, une pièce de théâtre, etc.

Plus de 8.000 citoyen.ne.s soutiennent déjà l’initiative, et vous?

Site web: http://www.auditcitoyen.be
Facebook: « Et si on arrêtait de payer? »
Contact: acide@auditcitoyen.be