Deux ans de prison avec sursis requis contre Pérol en appel (Banque Populaire-Caisse d’Epargne)

« Ce monsieur n’est personne d’autre que l’ancien secrétaire général adjoint de l’Élysée, sous Nicolas Sarközy, aujourd’hui reconverti en bankster respectable à la tête de la BPCE ; à part ça, tout va bien dans le meilleur des mondes. »


« Le parquet général a requis jeudi la condamnation à deux ans de prison avec sursis et 30.000 euros d’amende de François Pérol, président du directoire de BPCE, poursuivi en appel pour prise illégale d’intérêts lors de sa nomination à la tête du groupe.

Il a également demandé que soit prononcée à l’encontre de l’ancien secrétaire général adjoint de l’Elysée de Nicolas Sarkozy une interdiction définitive d’exercer toute fonction publique, comme le parquet financier l’avait requis en première instance.

Lire la suite