Une filiale de BNP Paribas a ruiné 4500 de ses clients

« Une filiale de BNP Paribas dans la tourmente – France Info« 

« Le prêt immobilier Helvet Immo, au taux d’intérêt très avantageux mais indexé sur le Franc Suisse, a permis à la BNP d’enrôler (consciemment, Ndlr) les emprunteurs dans une dette interminable »

Publicités

Le peuple engrange une petite victoire contre la Banque du Canada : silence des médias sur ordre du gouvernement

Edit 6 Février : Cette affaire dure de longue date. Elle semble commencer en 1974, date à laquelle la banque publique du Canada est passé sous contrôle privé. Notons ici que la date est semblable à la date française de 1973.

Il n’est pas aisé de trouver les informations sur ce sujet, puisque ces articles et documents sont en anglais (édit 7/02/15: voici un PDF en français). Mais il semble que le titre original de l’article (Le peuple gagne un procès historique contre la Banque du Canada : silence des médias sur ordre du gouvernement) soit erroné : il apparait que le procès, perdu, en faveur de la banque, ait donné lieu à un recours de l’avocat mentionné ici. Ce recours a été accepté par la justice, ce qui ouvre la voie à un procès en appel. C’est ça, la bonne nouvelle : une fenêtre supplémentaire pour tenter de faire valoir les arguments du peuple.

Même cette mise à jour est à prendre avec des pincettes. Nous recherchons en ce moment même des explications définitivement correctes sur le sujet. Vu le black-out, « c’est compliqué ».


banque-du-canada

Le comité pour la Réforme économique et monétaire du Canada vient de gagner, dans un silence médiatique assourdissant, son procès contre la Banque du Canada. L’avocat de ce collectif de résistance a prouvé que la Banque était contrôlée par des banques privées depuis 1974 et l’a fait condamner de manière à ce qu’elle soit désormais au service du pays. Quand viendra le tour de la France ? Bientôt ! Luttons.

Cette information capitale devrait avoir plusieurs vertus :

  • montrer que la mafia privée des banques existe, et qu’elle est anormale
  • montrer qu’il est possible de reprendre le pouvoir, peu à peu et sans effusion de sang
  • montrer les connivences à détruire entre médias et état (c’est valable dans tous les pays !)
  • Rappeler que nous ne sommes pas en « démocratie » (ni au Canada, ni en France)

Documents en anglais, disponibles sur le sujet (merci à P.Moore)

Rappel :

A toutes fins utiles :

Actualité :

Les 9000 milliards de dollars volatilisés à la FED toujours pas retrouvés

Le 5 mai 2009, Alan Grayson, démocrate et membre du Congrès américain, questionne Élisabeth Coleman, inspectrice générale à la Réserve fédérale des États-Unis (FED), au sujet de la disparation de plus 9 000 000 000 000 de dollars.

Durant cette audition auprès des membres du Congrès, le bouc-émissaire envoyé par le consortium de banksters qu’est la FED évitera soigneusement de répondre aux questions, quitte à friser le ridicule. Une affaire qui à ce jour n’a jamais été élucidée et que la presse à bétail ne risque pas de nous rappeler.

Vous voulez en savoir plus sur la FED ? sur son contrôle du monde ? Sur l’esclavage mondial issu de cette institution privée de banquiers juifs et protestants ?

Goldman sachs réduit les Français en esclavage

Entretien avec  autour de quatre thèmes :

  1. L’annonce de la réforme de la carte des régions par Manuel Valls
  2. Insolite : le portrait du Président Hollande tombe en plein milieu du discours d’investiture du maire de Lillers
  3. Départ de Blythe Master de la JP Morgan
  4. Suicides et règlements de compte : l’actualité mouvementée des banquiers

bulle-bank

Racket bancaire: les banques recevront 30 milliards issus des livrets réglementés

banksters-rcPARIS (Reuters) (19 juillet 2013)

Trente milliards d’euros issus de la collecte centralisée des livrets d’épargne réglementée comme le livret A et le livret de développement durable seront reversés aux banques, a annoncé vendredi le ministre des Finances, Pierre Moscovici.

« Ces ressources permettront aux banques de prêter davantage pour le financement de l’économie, principalement au bénéfice des petites et moyennes entreprises », lit-on dans un communiqué commun du ministère des Finances et de la Caisse des dépôts.

« Les établissements bancaires baisseront leur taux de commission de 0,5% à 0,4% », poursuit le texte, « afin de réduire le coût de la ressource du fonds d’épargne, au profit notamment du financement du logement social ».

Cette réforme entrera en vigueur le 31 juillet.

Les banques reversent actuellement 65% des sommes placées par les épargnants sur les livret A et les LDD à la Caisse des dépôts, ce qui les empêche de les comptabiliser dans les ratios de solvabilité imposés au niveau international.

Ces ratios ont été renforcés ces dernières années pour tirer les leçons de la crise financière.

Jean-Baptiste Vey, édité par Matthias Blamont

© Thomson Reuters 2013 Tous droits réservés.

Sortez vite votre argent des banques, épargants, rentiers …