La tête du serpent est la Maison des Rothschild

Rothschild-PARAZIT

Saenredam_-_Het_oude_stadhuis_te_AmsterdamRoyal_coat_of_arms_of_the_Netherlands(…) La maison Orange de Hollande (famille royale) (fonda) la Banque d’Amsterdam au début des années 1600, elle devint la toute première banque centrale privée au monde.

Le prince Guillaume d’Orange se maria dans la maison anglaise des Windsor, prenant pour épouse la fille du roi James II, Marie.bank-of-england the_House_of_WindsorL’Ordre de la Confrérie d’Orange, qui a plus récemment fomenté la violence protestante en Irlande du Nord, a mis Guillaume III sur le trône d’Angleterre, d’où il régna sur à la fois la Grande-Bretagne et la Hollande. En 1694, Guillaume III fit équipe avec les Rothschild pour lancer la Banque d’Angleterre.

banque angleterreLa vieille dame de Threadneedle Street comme on appelle la Banque d’Angleterre, est entourée d’un mur de 9 mètres de haut. Trois étages sous la surface, se trouve la plus grosse réserve de lingots d’or du monde. Le plus gros trésor se trouve sous la Banque de la Réserve Fédérale de New York contrôlée par les Rothschild. D’après l’excellent documentaire de Bill Still “The Money Masters”, la plupart de cet or fut confisqué des chambres fortes maintenant vides de Fort Knox comme garantie sur les obligations de la dette américaine aux huit familles de la Réserve Fédérale.

Lire la suite

Manipulations monétaires (Des pions sur l’Échiquier)

En intégralité, le 6ème chapitre du livre de William Guy Carr, « Des pions sur l’échiquier » (p.140 à 149, Edition ESR).


CHAPITRE VI – MANIPULATIONS MONÉTAIRES

des_pions_sur_l_echiquierLorsque les Rothschild obtinrent le contrôle de la Banque d’Angleterre à la suite du spectaculaire «Assassinat» financier commis par Nathan en 1815, lui et ses associés insistèrent pour que l’Or devint la seule base d’émission de papier-monnaie. En 1870, les Banquiers Européens durent faire face à un petit ennui dans leur système de contrôle : en Amérique on utilisait un nombre considérable de pièces en Argent. Les Banquiers Européens décidèrent que l’on devait démonétiser l’Argent aux États-Unis. A cette époque, l’Angleterre avait beaucoup d’Or et très peu d’Argent ; l’Amérique avait beaucoup d’Argent et très peu d’Or [1].

  1. Ce fut pour aggraver cette situation que les agents des conspirateurs internationaux en Amérique constituèrent les «gangs» de dévaliseurs de diligences, et de trains, afin d’intercepter les chargements d’or envoyés des différentes mines au Trésor des États-Unis. Cette association des Banquiers Internationaux avec «I’Underworld» (Monde souterrain) existe encore de nos jours (n.d.a.).

Les Banquiers des deux côtés de l’Atlantique savaient que tant qu’il y aurait cette différence entre l’or et l’argent, ils ne pourraient obtenir le contrôle absolu de l’économie de la nation, car le contrôle absolu est essentiel au succès d’une manipulation à grande échelle. Les Banquiers Internationaux Européens envoyèrent Ernest Seyd en Amérique et mirent à sa disposition $500.000 dans les Banques Américaines pour corrompre les membres-clés de la législature américaine.

En 1873, à l’instigation des Banquiers, certains agents soumirent un «Projet de Loi» qualifié innocemment de «Projet pour réformer la frappe de la monnaie et les lois sur la monnaie». Il était intelligemment rédigé et de nombreuses pages de cet écrit dissimulaient le véritable dessein du Projet. Le sénateur John Sherman, dont nous avons cité la lettre adressée à la Maison Rothschild, appuya seul ce projet de loi. Sherman était soutenu par le congressiste Samuel Hooper. Le sénateur Shermann donna une explication très plausible mais trompeuse du dessein du Projet qui fut adopté à l’unanimité.

Lire la suite

Ces banques qui tirent les ficelles du « Nouvel Ordre Mondial » en cours d’instauration

banksters2013Suite à la lecture de la Démosophie*, beaucoup de gens me demandent les noms des familles qui dirigent le monde au dessus des états. Ils ont maintenant entendu parler du Club Bilderberg, de la Trilatérale ou des Illuminatis, mais aimeraient les noms de ces quelques dizaines de familles qui, à elles seules, contrôlent tous ces organismes et supervisent ainsi non seulement tous les gouvernements, mais aussi tous les organismes internationaux (ONU, OTAaN, FMI, Banque Mondiale, etc.).

Fritz Springmeier a voulu répondre à cette question en prenant pour hypothèse que les familles les plus puissantes du monde sont à la tête des Illuminatis et des Franc-maçons. Il a publié un ouvrage extrèmement documenté sur ces réseaux secrets et les principaux dirigeants des sectes sataniques en offrant une douzaine de noms des hommes les plus riches de la planète qui seraient ceux qui contrôlent le monde en restant dans l’ombre, et ce, depuis bien plus longtemps qu’on ne l’imagine.

Fritz Springmeier a été emprisonné pour une dizaine d’années. Par chance, il se trouve en prison dans le pays le plus démocratique du monde: les USA. Ce qui lui permet d’avoir droit à la visite d’une personne (une seule: sa femme) d’une heure tous les deux ans…

Le système qu’eux mêmes choisirent (en faisant les lois) pour se cacher et pouvoir diriger en restant dans l’ombre et en usant de multiples relations familiales fait que les noms qui apparaissent sont beaucoup plus nombreux que seulement douze. Par exemple, si l’on sait que ceux qui mènent réellement les Etats-Unis sont des gens comme Kissinger, ou actuellement (mandat de Georges Bush junior) Cheney, Rumsfeld ou Wolfowitz, ils ne font pas partie de ces familles, ils n’en sont que les émissaires (larbins de luxe). Ainsi, il est très difficile de savoir QUI sont les vrais donneurs d’ordre. Ce que l’on sait, c’est qu’ils sont tous banquiers, que leur fortune remonte à plusieurs centaines d’années, et que s’ils sont associés dans le même but de devenir les « maîtres du monde », ils n’hésitent pas à se faire la guerre entre eux, comme ces charognards toujours prêts à se retourner contre leur propre congénères au moindre signe de faiblesse.

Voyons donc qui tire toutes les ficelles de ce « Nouvel Ordre Mondial » en cours d’instauration.

Lire la suite

Les 10 plus grands actionnaires de la Réserve « Fédérale »

La Réserve Fédérale Américaine (qui n’a rien de fédérale) est sous l’influence de ses 10 plus grands actionnaires :

fed_dees

  • N.M Rothschild de Londres
  • Rotshschild Bank de Berlin
  • la banque Warburg de Hambourg
  • la banque Warburg d’Amsterdam
  • Lehman’s Brothers de New York
  • Lazard Brothers de Paris
  • la banque Kuhn Loeb de New York
  • la banque Israel Moses Seif de Rome
  • Goldman Sachs de New York
  • JP Morgan Chase de New York

Mais pas seulement. Il est important de rappeler que les 4 individus qui possèdent le plus d’actions à titre individuel sont William Rockefeller, Paul Warburg, Jacob Schiff et James Stillman.

Île de Jehkyll

Une Poignée de banksters khasars ashkénazes complotent en 1910 sur l’Île de Jekyll

La « Federal » Reserve

La Réserve fédérale (en Anglais « Federal Reserve » ou « FED »). Voulue et complotée à l’île de Jekyll en 1910. Cette réserve « fédérale » n’appartient en réalité pas au peuple; c’est un cartel banquaire privé qui renfore la puissance de Wall Street au fil de l’usure pratiquée sur les nations